Nath-Osmose

Venise, sans S... cale!

Dans Venise la Rouge,
pas un bateau ne bouge...
Soupir, soupir...
Coeur en désir, coeur qui chavire...
Coeur en délire, coeur qui expire...
et le corps,
pris d'étranges langueurs... s'évapore...
Amor à mort!
Anna t'aime... sur le thème... sans fin!
Son diadème... couronne... ta faim...
Miaaaaam!
Ame se trame... au gramme!
Idées... oh!
coulent comme le bât tôt...
sous le Pont se foule...
De la source à l'amer...
chaque seconde espère!
Tu me... tue-moi!
En toi... émoi!

 

Quand la Place
des glaces
se mire... Voir!
Qu'eaux, lombes du soir...
glissent
pâlissent...
Reflétant l'amas lisse...
des carnes... avalent lices.
Ô coeur!
Froideur!
Le feu se glace
Figée la Place...
Accrochée comme une île
Mon âme en exil
se meurt
Doux leurre!
Etrange... vie d'ange! Adieu!
Du ciel... étincelle! de bleu...
Ire réelle... m'émeut.

L'idole
se gondole
Auvent frivole...
D'envies rock... en bol!
Stérile la ville?
Harmonie puérile...
de canzone agiles.
Noyés les coeurs
dans l'eau... céans! Humeurs!
Et toi, où es-tu?
Mon corps éperdu...
Fouille agaçante...
des sens! Lassante!
Fondue la rive...
Esquive!
Lente dérive...
du Paradis! J'arrive!



Nath-Osmose